Du complexe d’être mince

Qualifiée de chanceuse par certaines, de connasse par d’autres, je suis mince car je pèse actuellement 68kgs pour 1m76. Et je vais enfoncer le clou, pour moi je suis grosse ! J’aimerais revenir à 60kgs … je pense que vous avez compris l’objet de l’article…

En moyenne, on me demande combien je mesure une fois par jour car je porte des talons de 8 cm minimum ! Pour mon poids, c’est plus délicat. Je n’ai pas de question directe mais une jolie série d’allusions qui me donne des envies de meurtres.

Je n’ai jamais été anorexique !

C’est mon estomac qui vous le crie ! Cependant, du moment où la société a choisir de faire la guerre à la « dictature de la minceur », « l’incitation à l’anorexie », au « ras-le-bol de la taille mannequin »… Nous les simplement minces, on en a pris plein la face !

De ma famille aux gens dans la rue, j’ai passé mon enfance et mon adolescence à me battre contre cette idée. Que dire des crises de larmes auprès de ma mère car j’en avais assez qu’on remette aussi en doute leur éducation. C’est pourtant bien un sous-entendu monstrueux : mes parents ne me nourrissent pas comme il le faudrait, ne font pas assez attention à ma santé. Merci pour toutes ces années où si j’avais malheur de ne pas finir mon assiette j’avais droit à une dissertation sur les risques de l’anorexie et/ou sur la faim dans le monde !

J’ai donc longtemps été complexée car moi je fais un 38 depuis le lycée, j’ai la même pointure aussi. Je n’ai rien demandé à personne, je n’ai même jamais appris à accepter un compliment sur mon physique car j’ai toujours eu peur que ce soit de la raillerie ! Comment ne pas être méfiante quand tout tend à ne flatter qu’une seule catégorie de personnes : les rondes. Bien entendu je ne suis pas contre le fait d’assumer son corps mais faudrait arrêter de taper sur celles qui sont nées minces car c’est bien mon cas, je peux manger comme quinze, je prends pas de poids !

Mince et enceinte…

Je vais être honnête, j’ai serré les dents et mon poing plus d’une fois. J’ai trois enfants, à chaque premier trimestre, je vomissais à perdre 5kgs, je le reprenais ensuite. Cependant et je cite ma gynécologue : je fais partie de ces rares femmes à ne pas prendre de poids. J’avais mon poids auquel s’ajoutait celui du bébé, du placenta et tout et tout… Les sages-femmes sont même restées bouche-bée : dix minutes après l’accouchement, mon utérus se dégonflait. Ainsi je n’ai même jamais eu le ventre d’après grossesse ! Conséquence : j’ai été traitée de connasse un nombre incalculable de fois, encore aujourd’hui d’ailleurs.

Je suis honnête. J’ai pris une taille car mes hanches se sont élargies ! Je le jure radiographie de mon bassin pour preuve : je dépasse les maximales françaises ! Donc c’est mon squelette qui m’a fait changer de taille ! M. Hadès rigole en le racontant, moi moins car le regard des autres femmes n’est pas tendre mais alors pas du tout.

Par conséquent, je ne parle pour ainsi dire jamais de mes grossesses. Comment oserai-je dire que j’ai mangé et bu comme à mon habitude ? Que je n’ai fait aucun sport, aucun régime précis ? Que j’ai même pu garder les mêmes vêtements durant – et entre – les trois grossesses ? Non le combat médiatique pour la promotion des courbes et du sport m’interdise de révéler que je suis une feignasse gourmande qui a continué de boire de l’alcool et de manger de la charcuterie !

Mince mais pas musclée

Alors là, c’est la nouvelle guerre issue d’Instagram et de toutes ces fit-girl ! C’est M.Hadès qui voulant se remettre à la musculation n’a rien trouvé de mieux que de suivre certaines filles mais surtout de venir me pourrir la vie avec ! Des photos en veux-tu en voilà de filles pratiquant du sport et établissant des menus équilibrées. Tant mieux pour elles, ravies que ce soient une révélation, une motivation pour beaucoup mais ce n’est pas moi ! … Il a donc fallu prendre patience et expliquer que :

  1. Vu mon passé, hors de question que je me mette au sport et/ou à faire attention à ce que je mange. Le faire c’est donner raison à toutes ces personnes qui m’ont pourri mon enfance et mon adolescence. Donc NON !
  2. Le petit ventre que j’ai vient d’une intolérance à l’implant (je vous en parlerai bientôt) et que les hormones ne partent pas avec le sport !
  3. Je trouve les filles trop musclées moches, c’est un avis personnel mais une femme ne doit pas avoir de muscles saillants. Donc NON pas de musculation pour moi.
  4. J’ai bien dans l’idée de faire du yoga, de flamenco, de la danse latine, mais être mince est dans ma nature donc stop à vouloir y trouver une autre explication !

Je n’ai pas de balance, mon poids vit sa vie, moi la mienne. On se croise chez le médecin parfois, un petit salut et on passe à autre chose. Je souhaite à toutes et tous de s’assumer mais qu’on arrête de me taper dessus car je suis mince, je ne l’ai pas choisi ! Comme l’a dit un scorpion célèbre : « C’est dans ma nature. »

Petites questions : comment protéger ma fille ?

Comment retrouver la patience de tout affronter ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
signature

Laisser un commentaire